• Plusieurs choses m'ont décidées à tenter l'aventure du blog...

    Tout d'abord, Bernard Stiegler m'a permis d'appréhender la technologie et internet plus positivement que je ne le faisais, grâce au concept grec de pharmakon. Pharmakon signifie à la fois remède et poison. J'avais bien deviné le poison... je découvrais le remède.

    Ensuite, et parallèlement, j'ai fait des découvertes tellement belles sur la toile que le pharmakon-remède s'est trouvé illustré rapidement... Je pense à AntigoneXXI, à une jeune idiote, à Isabelle Padovani, aux vendredis intellos, au cinéma qui est politique, aux conférences et documentaires visionnés sur youtube, à certains très bons articles lus ici et là... Toutes ces trouvailles m'ont réellement apporté quelque chose. Je ne pouvais plus diaboliser le fait de s'exprimer sur la toile.

    Enfin, il y a l'envie d'écrire, sur ce qui me fait réfléchir, quel que soit le domaine, sans réserve, sans case, sans style prédéfini... peut-être même, sans note en bas de page!

    Alors bien sûr, il y a aussi la peur de parler dans le vide... d'autant que je ne suis pas encore au fait des réseaux sociaux (que je connais surtout de nom).

    Mais... au pire, ce blog mourra sans public. Au mieux, il sera un espace de partage.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique